Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

My Cottoncloud

J'ai découvert l'artiste américain Kehinde Wiley en 2012 lors de son exposition THE WORLD STAGE FRANCE 1880-1960 à la galerie Daniel Templon.

 

Déferlement de couleurs pour un portrait contemporain et graphique de la jeunesse africaine interrogeant la place de l'identité ethnique marquée par la colonisation française, les Indépendances et la mondialisation. Kehinde Wiley semblait à la fois dynamiter le passé tout en célébrant la manière dont chacun garde en lui une part de son héritage culturel, aussi métissé et polarisé soit-il.

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Kehinde Wiley poursuit aujourd'hui son exploration de la confrontation entre histoire de l'art et culture de la rue avec LAMENTATION, inspirée de l'iconographie religieuse autour du Christ et de sa mère, la Vierge Marie.

 

J'ai découvert un ensemble monumental de dix oeuvres inédites, vitraux et peintures, dévoilées au coeur des collections permanentes du Petit Palais. Au-delà de l'histoire sacrée, Kehinde Wiley s'intéresse à l'expression de la vulnérabilité, de la souffrance et de la mort, tandis que la lumière des vitraux manifeste la présence divine auprès "des invisibles", ces personnes traditionnellement exclues des représentations du pouvoir, du prestige et de la puissance. Autant de questionnements culturels et politiques sur les modèles de société...

 

Enjoy 

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog