Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

My Cottoncloud

Il y a des jours où on fait des rencontres qui ravissent le coeur. J'ai une histoire de papilles à vous raconter, non plutôt une histoire de famille ;)

 

J'ai découvert  "Les Trois Chocolats" il y a quelques semaines, lors d'une dégustation improvisée. La petite boutique venait d'ouvrir dans le Marais et cherchait à se faire connaître du plus grand nombre.

 

Emiko m'a chaleureusement invité à entrer pour goûter une douceur et laissez-moi vous dire que c'était impossible de refuser : je venais de terminer mon sandwich et n'avais pas pris de dessert... C'est dingue comme j'ai toujours besoin de finir mes repas sur une note sucrée lol. Dans l'idéal c'est un fruit, mais parfois je me laisse totalement aller à ma gourmandise et ça fait du bien!

 

J'ai donc craqué pour une bouchée du "matcha caramel" : un délice de ganache au thé vert recouverte d'une mousse de vanille, d'une mousse de thé vert, d'un biscuit croquant, de caramel et de truffes au thé vert. Tous mes sens étaient en éveil... C'était beau et bon, si subtil, fondant et voluptueux en bouche que j'ai acheté deux "matcha caramel" à partager le soir-même avec ma Sasa.

Emiko Sano - Tous droits réservés

Emiko Sano - Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Au-delà de ce petit bonheur franco-japonais, j'ai été profondément touchée par l'histoire de Emiko et de sa famille.

 

"Tout a commencé avec une truffe en chocolat...

 

Né en 1902, Gensaku Sano, apprenti dans un hôtel de Tokyo, fit une rencontre qui changea son destin. Celle d'un cuisinier russe qui lui fît goûter une truffe en chocolat.

 

Bouleversé par ce goût exquis, il décida de partir pour un pays où il pouvait se consacrer à la confection de cette confiserie. C'est dans les années 20 qu'il entreprit un voyage en Europe, d'où il  revint en tant que véritable chocolatier et monta une petite boutique à Hakata en 1942.

 

Cependant, l'ombre de la deuxième guerre mondiale vint obscurcir sa route. Il fallait débourser 100 yens pour une petite truffe alors que 15 yens suffisaient à acheter du pain. Face a cette réalité, son chocolat restait tous les jours invendu. Pourtant Gensaku poursuivit sa quête de confection du chocolat, tourné vers l'authenticité du savoir-faire.

 

Fortement opposé à l'entêtement de son père, son fils Takashi Sano quitta le foyer, avant de réaliser que la renommée de son père c'était répandu parmi les artisans des provinces les plus éloignées. Il prit dès lors conscience que sa maîtrise de l'art du chocolat, acquise naturellement dans le commerce familial, avait fait de lui un chocolatier hors-pair. C'est ainsi que Takashi embrassa à son tour cette voie, afin de devenir l'artisan chocolatier qui dépasserait un jour son père. Sa boutique "Chocolate Shop" est aujourd'hui devenue incontournable pour les habitants de Hakata, nombreux à y faire la queue un sourire aux lèvres.

 

Veiller sur cette chocolaterie pour en faire un établissement centenaire et faire connaître ses produits hors du Japon était la vocation de Emiko Sano. Ayant fait ses armes chez Olivier Bajard et au Plazza Athénée, elle unit désormais les saveurs japonaises héritées de ses ancêtres à l'esprit qu'elle a cultivé en France, pour donner naissance à une nouvelle chocolaterie-pâtisserie dans cette ville de Paris qui a tant inspiré son grand-père, puis son père. L'histoire continue..."

 

Trois chocolats pour trois générations de chocolatier,

avec la touche matcha en plus!

 

*Le matcha est une fine poudre de thé vert consommée par les japonais depuis des siècles. Elle est utilisée essentiellement dans la cérémonie du thé.

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

Les Trois Chocolats

45 rue Saint-Paul - Paris 4ème

Tel : 01 44 61 28 65

M°1 Saint-Paul

http://les-trois-chocolats-paris.com/

https://fr-fr.facebook.com/lestroischocolats/

 

 

ENJOY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog