Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

My Cottoncloud

Il était une fois dans un village africain, une vieille conteuse céramiste qui redonnait vie aux personnages illustres du passé, pour aider deux jeunes frères bagarreurs à régler leurs conflits d'enfants. Une série d'animation imaginée par Nebularts Production comme un voyage insolite, universel et passionnant dans l'histoire africaine.

 

Prenez place avec moi sous L'ARBRE A PALIMPSESTE,

Je vous raconte tout!

Copyright Nebularts Production

Copyright Nebularts Production

Copyright Nebularts Production

Copyright Nebularts Production

Mamie Palimpseste a la mémoire extraordinaire des hommes et des femmes qui ont fait et transformé l'Afrique. A chaque fois qu'Iba et Emeka viennent la trouver, elle s'inspire de la vie d'un personnage pour les aider à réfléchir sur leurs disputes plutôt que d'apporter des réponses toutes faites.

 

Sous l'Arbre à Palimpseste, les récits s'animent de liberté, d'honneur, de bravoure, de loyauté, de fraternité mais aussi de vengeance, de trahison, de destruction et de cruauté. Une vraie école de la vie aux côtés de Shaka Zulu, de la reine Zingha, d'Haile Selassie et bien d'autres.

 

De l'Afrique du Nord à l'Afrique Australe, de l'Afrique de l'Ouest à l'Afrique de l'Est, Mamie Palimpseste transmet avec humour et sagesse une histoire panafricaine où des destinées glorieuses, sombres, épiques et tragiques se révèlent. A chaque épisode, les contes mettent à jour la complexité de l'être humain dans ses combats, ses victoires, ses choix, ses contradictions, ses failles, pour le bonheur des petits et des grands.

Shaka Zulu - Copyright Nebularts Production

Shaka Zulu - Copyright Nebularts Production

Reine Zingha - Copyright Nebularts Production

Reine Zingha - Copyright Nebularts Production

Ma rencontre avec les fondateurs de Nebularts Production, Ingrid Agbo et Sacha Perrin-Bayard, a été chaleureuse, riche et enthousiasmante. Ce sont des personnes audacieuses, talentueuses et investies qui ont besoin de tout notre soutien pour produire et développer le deuxième pilote de l'Arbre à Palimpseste.

 

Nous avons passé des heures à parler de ce projet prometteur qui a été sélectionné pour la finale du concours international Animation du Monde. Rendez-vous mi-octobre au Discop Johannesbourg 2017 où le résultat sera annoncé, avant de retrouver l'Arbre à Palimpseste au Festival International du Film d'Animation d'Annecy 2018.

 

Plus nous contribuerons au financement participatif et plus l'équipe aura les moyens de mettre en oeuvre sa vision créative pour la télévision française. Ce projet d'animation prouve que nous pouvons nous mobiliser, chacun de notre place et avec nos moyens, pour défendre et valoriser un contenu ludique, éducatif et qualitatif sur nos écrans.

 

C'est l'heure du Kiss Kiss Bank Bank mes nuages!

Le compte à rebours touche bientôt à sa fin...

Je vous invite à contribuer et à partager autant que vous pouvez.

 

Pour ma part, j'ai rejoint l'équipe de l'Arbre à Palimpseste car c'est un projet qui me transporte, me fait vibrer et auquel je crois profondément : les créateur, auteur, réalisateur, comédiens, scénariste, compositeur et le studio nigérian Basement Animation se donnent sans compter. Ils auront maintenant une documentaliste pour les aider à approfondir les recherches sur tous les ancêtres dont l'histoire mérite d'être connue.

 

Une nouvelle aventure commence et j'espère que vous en ferez partie. D'ailleurs, n'hésitez pas à laisser en commentaire le nom des grandes figures africaines que vous connaissez et qu'on pourrait ajouter à notre liste. Il y a 78 épisodes de 6 minutes à préparer!

 

ENJOY

Copyrights Nebularts Production

Copyrights Nebularts Production

 

PLUS QUE 12 JOURS POUR CONTRIBUER AU FINANCEMENT DU PILOTE N°2

https://www.kisskissbankbank.com/l-arbre-a-palimpseste-la-serie

 

 

POUR SUIVRE TOUTE L'ACTUALITE 

https://fr-fr.facebook.com/Palimpseste2016/

http://www.larbreapalimpseste.com/

 

Voir les commentaires

Mes nuages, je vous partage mon astuce ultime pour renouveler ma garde-robe avec trois fois rien : LES VIDE-DRESSING & FRIPERIES!

 

L'association Violette Sauvage organise justement des événements géants partout en France, dans une ambiance tendance et décontractée qui rassemble des centaines de vendeurs. Le dernier en date remonte au week-end du 9-10 septembre pour un shopping de folie au Palais de la Femme (Paris 11ème).

 

Bien évidemment, il fallait compter sur moi! J'ai craqué sur un kimono japonais de coton tissé en camaïeu de violet (ma couleur préféré), une paire de derby et un trench coat. Il y avait des milliers de pièces de mode à petits prix, des dj sets, un bar à smoothie, un bar à ongles, des spots massages, des stands de nourriture etc. Moi qui n'aime pas faire les magasins, je peux passer des heures à flâner quand il s'agit de soutenir l'économie collaborative et le recyclage glamour ;)

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

L'ambition et l'engagement de la team Violette Sauvage est de favoriser une consommation responsable en évitant le gaspillage et en donnant une seconde vie aux vêtements. D'ailleurs les dons de pièces invendues sont reversés à des associations.

 

Des gens de valeur moi je dis!

Non seulement, j'ai aimé mais j'en redemande lol

Tous droits réservés

Voir les commentaires

Je termine cette série avec mon bomber Leemoa et Noury, une pépite en wax "Circles" rouge et bleu (les pagnes aussi ont des noms) que je porte inlassablement depuis que Joséphine Pentane l'a cousue sur mesure en automne 2016.


Cette veste est d'autant plus spéciale pour moi, qu'elle est assortie au cadeau de naissance de Néo : un body, une gigoteuse et un attache-tétine que j'ai demandés dans le même tissu que mon bomber pour un clin d'oeil de tata africaine. Ils grandissent trop vite nos petits déh!!! Mon bébé d'amour va souffler sa première bougie dans quelques jours et je ne compte rater ça pour rien au monde (andiamo Roma).

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Joséphine Pentane a fondé Leemoa et Noury en 2009 pour développer sa marque de mode hommes-femmes-enfants et de décoration d'intérieur. Les vêtements, chaussures, accessoires et objets déco sont réalisés dans son atelier parisien, avec parfois la collaboration d'autres artisans.

 

Amoureuse des imprimés, cette styliste, couturière et designer camerounaise utilise à merveille les tissus africains pour ses créations cousues main, toujours dans l'air du temps.

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

ENJOY

 

Leemoa et Noury

36 rue Gauthey

75017 Paris - M°13 Guy Moquêt

Tel : 01 53 11 13 06

https://fr-fr.facebook.com/LeemoaEtNoury/

Voir les commentaires

On continue cette reprise stylée avec deux pièces de la marque TSGR que je connais depuis un an et que j'aime beaucoup.

 

Il y a d'abord ces jolies espadrille en wax, cousues main dans un atelier artisanal espagnol qui perdure de générations en générations. Je les ai achetées l'été dernier au Festival Black Movie Summer à Tiécoura Sangaré lui-même (cf. CityTour n°1).

 

Ce danseur et styliste ivoirien est un jeune homme passionné, chaleureux, disponible et ouvert qui partage sa vie entre Abidjan et Paris. Son mot d'ordre, "moderniser le wax" en développant une approche urbaine, chic et décontractée.

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

J'adore le mélange subtil des couleurs noires, jaunes et rouge dans ce motif qui ressemble aux écailles d'un poisson ou d'un dragon sur le point de cracher du feu (je viens de terminer la saison 7 de Game of Throne lol)

 

Je peux marcher, courir, danser et voler (prendre l'avion quoi) en laissant mes pieds respirer. Tout ça pour dire que je suis à l'aise dans mes espadrilles et que je compte bien les porter encore, avant que la grisaille et la pluie parisienne ne s'installent pour de bon. De toute façon, une destination ensoleillée m'attend dans 10 jours ;)

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Autre must have de la marque, la tunique unisexe que je partage avec mon frère et ma belle-soeurette depuis Noël dernier (trio de choc mes nuages). Comme c'était une commande de dernière minute, Tiécoura a rapidement préparé le colis et envoyé un sms pour s'assurer qu'il était sous le sapin à temps (la crème de la crème)

 

Ma tunique est à dominante vert émeraude, une couleur qui sublime mon teint. J'adore la coupe droite, fluide et près du corps que je peux porter de façon décontractée ou avec la taille marquée pour une allure plus féminine. J'ai mis ma tunique tout l'été comme une robe, avec des nu-pieds en journée et des sandales à talons en soirée. 

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Pour l'automne impossible de lâcher cette merveille. J'ai donc l'intention de faire évoluer ma silhouette avec des collants opaques noirs : 

  • mes Della Vans et une veste en jean pour un look casual ;
  • mes Timberland et ma veste kaki pour un look militaire ;
  • mes boots loose et mon perfecto pour un look rock ;
  • mes bottines, un blazer long et un trench pour un look professionnel.

 

En hiver, un sous-pull col roulé, des collants en laine, un cardigan, des Uggs et un gros manteau seront les bienvenus pour rester au chaud. Sinon avec un jean slim et des bottes cavalières ça sera parfait! Voilà comment je vais continuer à porter ma tunique au fil des saisons, parce qu'elle le vaut bien.

 

Pour info, la collection 100% Wax dont est issue ma tunique, est entièrement cousue main en Côte d'Ivoire par des artisans payés largement au-dessus du Smic. Quant aux pièces en jersey de la collection Hooded, elles sont fabriquées dans des usines européennes, avant d'être envoyées à Abidjan pour la réalisation des empiècements en wax. Une démarche qui fait de TSGR une entreprise solidaire valorisant le savoir-faire et l'économie africaine.

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Petit clin d'oeil à mon frérot qui a remarqué que Soprano portait ma tunique TSGR dans son dernier clip avec Black M. Sauf que nous on était sur le coup avant ;)

Tous droits réservés

Je vous laisse le lien des réseaux sociaux et du site qui est essentiellement une vitrine. Parfois Tiécoura active l'option e-shop quand il y a beaucoup d'approvisionnement, sinon il faut guetter les plateformes de créateurs, les ventes privées et les boutiques éphémères.

 

Il y a toute une stratégie à mettre en place pour diffuser sa marque au plus grand nombre quand on débute, mais je crois que Tiécoura Sangaré est talentueux et que TSGR est amenée à grandir.

 

ENJOY

 

http://www.tiecoura-sangare.com/

https://fr-fr.facebook.com/tiecoura.sangare/

https://www.instagram.com/t.sgr/

Voir les commentaires

Comme septembre est souvent le moment de renouveler notre look (histoire d'être frais et stylé à la rentrée), j'avais envie de vous faire découvrir quatre pièces incontournables de mon dressing dans la série d'articles "La Rentrée des Créateurs" (en hommage à une vente privée avec Kinou et Lili). Rien que du fait main pour une "african touch" à distiller au quotidien.

 

Je commence par mon sac à dos Rougevi de Bazara'pagne que j'emmène partout avec moi. Ses grandes proportions, son confort, sa modernité, sa structure semi-rigide et ses magnifiques couleurs en font un allié de choix dès que je suis un peu chargée. Non seulement, il me fait totalement craquer, mais les gens que je croise sont aussi sous le charme. On m'aborde tout le temps pour me dire combien il est beau, me demander le nom de la marque, l'adresse de la boutique...et essayer de me séduire au passage (un comble si je rencontrais mon prochain doudou grâce à ce sac mddrrrrr).

Rougevi - Copyright Bazara'pagne

Rougevi - Copyright Bazara'pagne

Rougevi - Copyright Bazara'pagne

Rougevi - Copyright Bazara'pagne

Rougevi - Copyright Bazara'pagne

Rougevi - Copyright Bazara'pagne

Lodia Kpodzro, la créatrice de Bazara'pagne, est une jeune togolaise audacieuse et pétillante qui s'est lancée en 2011.

 

Pour la petite histoire, Lodia avait ramené des snoods en wax à ses proches en revenant d'un voyage au pays. Et ils ont rencontré un tel succès qu'elle a commencé à en vendre officieusement sur sa page facebook, dans des valises à Châtelet ou à la sortie du cinéma l'Express, avant de créer sa marque. Lodia est ensuite rentrée à Lomé pour dessiner et produire sa première collection avec une soixantaine d'artisans togolais, béninois et ghanéens. La suite on la connait...

 

Six ans plus tard, Bazara'pagne est une marque éthique, intégralement "made in Togo", qui propose des pièces façonnées à la main et avec soin, par des hommes et femmes qui savent qu'au-delà de la fonction de vêtir, le pagne témoigne de la beauté de l'Afrique. Pour Lodia, petite-fille de Nana Benz, le wax est un héritage familial et plus encore...un miroir, une inspiration, des vies, des personnalités, des histoires et des émotions.

Lodia Kpodzro - Tous droits réservés

Lodia Kpodzro - Tous droits réservés

 

ENJOY 

 

 

Bazara'pagne

11 rue des Halles

Paris 1er - RER / M° Châtelet ou Les Halles

 

http://bazarapagne.com/

https://www.instagram.com/bazarapagne/

https://fr-fr.facebook.com/bazarapagne/

Voir les commentaires

Si comme moi vous avez envie d'aborder la rentrée en douceur tout en prolongeant le plaisir des vacances, alors j'ai ce qu'il vous faut! Ces lieux et terrasses éphémères disparaîtront bientôt mais pour l'heure c'est encore le farniente. 

 

LE BELVEDERE

Le toit de la Philarmonie de Paris offre un point de vue unique sur l'ensemble nord-est du bassin Parisien, comme un trait d'union entre la capitale et ses banlieues environnantes. Perchés au 9ème étage, à 37 mètres de hauteur, on aperçoit à 360° les hauteurs d'Aubervilliers, de Pantin, des Lilas, la Tour Montparnasse, le Dôme des Invalides, la Tour Eiffel, le Sacré-Coeur, la Défense, le Stade de France etc. Prenez un transat pour raconter les vacances aux potes, bouquiner en musique et faire une petite sieste tout près des nuages. On a l'impression d'être seuls au monde, loin de la frénésie qui règne en bas. C'est génial...

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

Le Belvédère

221 avenue Jean-Jaurès

Paris 19ème - M°5 Porte de Pantin

 

<<<<<

 

88 MENILMONTANT

En passant dans le 20ème, arrêtez-vous au nouveau terrain de jeu de La Bellevilloise pour un moment de détente, de découvertes artistiques et d'ateliers. Sur place : bar, foodtruck, concerts, et activités (marché bio, bals, cours de yoga, massages, hula-hop etc). Je n'ai pas quitté la table de ping-pong, enchaînant les tournantes à un rythme effréné. 

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

88 rue de Ménilmontant

Paris 20ème - M°2 Ménilmontant

Ouvert jusqu'au 30 septembre

 

<<<<<

 

PALAZZO

Le Palais de la Porte Dorée - Musée National de l'Histoire de l'Immigration - n'est pas en reste avec son immense terrasse. Les maîtres mots? Gourmandises, métissage des cultures et parfum d'Italie en clin d'oeil à l'exposition Ciao Italia. Un afterwork glace-molki, la combinaison parfaite pour donner suite à une journée intense de travail.

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

 

Palazzo

Palais de la Porte Dorée

293 avenue Daumesnil

Paris 12ème - M°8 Porte Dorée

Ouvert jusqu'au 15 octobre

 

<<<<<

 

L'AEROSOL

Laissez parler votre créativité sur cet ancien site industriel transformé en lieu grandiose, innovant et inspirant, dédié aux cultures urbaines, au partage et à la rencontre. Imaginé par Maquis-Art, l'Aérosol est en perpétuel mouvement entre street art, roller dance, skate, dj set & lives, mur d'expression, bar, foodtruck, espace détente etc. Achetez une bombe de peinture et laissez une trace de votre passage car tout doit être recouvert du sol au plafond. Et pour info, le Pout's Truck fait une poutine canadienne absolument délicieuse (je dis ça, je dis rien lol).

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Pout's Truck - Copyright mycottoncloud

Pout's Truck - Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

L'Aérosol

54 avenue de l'Evangile

Paris 18ème - M°12 Max Dormoy

jusqu'au 31 janvier 2018

 

ENJOY

Voir les commentaires

 

JOURNEE 3 

DIRECTION  A'DAM OOST

 

La nuit fut longue et douce mais nous sommes réveillées par un énorme orage qui assombrit notre dimanche. La pluie martèle inlassablement la fenêtre de la chambre et le vent souffle si fort que nous envisageons un moment de passer la journée à l'appart.

 

Kiki prépare du thé, des oeufs brouillés et des toasts que nous mangeons en regardant quatre épisodes de Friends rediffusés à la télé. On se marre bien et chacune fait des commentaires pimentés qui animent cette fin de matinée. Puis je prends le temps d'écrire mes cartes postales (rituel de voyage), pendant que mademoiselle bouquine près de moi sur des airs de jazz.

 

Quelques heures plus tard, le ciel bleu et ensoleillé est de retour. Nous nous préparons à sortir et marchons vers A'dam Oost (l'arrondissement est) en traversant des quartiers résidentiels au bord de l'eau. Le cadre est beau et paisible... Nous croisons beaucoup de familles et faisons des courses sur un petit marché. On a très envie d'un pique-nique, mais faut-il encore trouver l'endroit idéal pour se poser. 

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

On arrive finalement à Oosterpark qui sera notre spot de l'après-midi! Nous faisons un grand tour, puis trouvons un carré d'herbe pour manger, après avoir contemplé le Mémorial de l'Abolition de l'Esclavage.

 

Au menu de notre déjeuner : des sandwichs au saumon fumé et des abricots mûris à point. Nous faisons une petite sieste avant de rejoindre un groupe de jeunes pour jouer au badminton. Il paraît que j'ai un bon coup de main, ça fait plaisir.

Oosterpark - Tous droits réservés

Oosterpark - Tous droits réservés

Mémorial de l'Abolition de l'Esclavage - Oosterpark - Tous droits réservés

Mémorial de l'Abolition de l'Esclavage - Oosterpark - Tous droits réservés

Oosterpark - Tous droits réservés

Oosterpark - Tous droits réservés

Oosterpark - Tous droits réservés

Oosterpark - Tous droits réservés

Nous rentrons à la coloc en milieu de soirée avec des nouilles sautées boeuf-oignons et des glaces achetées sur le chemin du retour. Willem, Marjan et Cornelis boivent des bières au salon avant d'aller à une fête. On s'installe pour leur raconter la suite des aventures, quand ils nous proposent de sortir avec eux. Nous avons hésité une fraction de seconde, mais finalement ça s'est fait sans nous... 

 

Disons que le rock n'est pas trop notre truc et qu'en repartant le lendemain, on avait surtout envie d'être levées suffisamment tôt pour profiter de la ville (chacun ses priorités lol).

 

JOURNEE 4 

LA VIE DE BOHEME

 

Dernier réveil à Amsterdam en milieu de matinée : on se prépare en musique, avant de boucler nos sacs et nettoyer la chambre. Les colocs nous ont laissé un message sur le frigo pour dire au revoir (trop chou). On prend le petit-déjeuner tranquillement, on dépose les clés avec un petit mot et c'est déjà l'heure de partir.

 

La veille, "notre trio de choc" nous a conseillé De Pij pour boucler notre voyage en beauté. Selon eux, ce quartier est le plus spontané et inventif de la ville avec une population mélangée d'ouvriers, d'intellectuels, d'étudiants et d'artistes. Un air de bohème flotte effectivement dans les rues étroites, les boutiques originales et les terrasses bondées. En tendant l'oreille, on capte autant de langues différentes que dans un aéroport lol.

De Pij - Tous droits réservés

De Pij - Tous droits réservés

Un monsieur s'approche gentiment de nous et rejoint la conversation, alors que nous sommes attablées dans l'ambiance tropical du Tulp avec nos mojitos. 

 

"Tonton Tony" est un togolais de la cinquantaine qui habite à Amsterdam depuis 13 ans, après avoir vécu à Londres, Genève et Bruxelles. Il était déjà très content de parler français avec nous, mais quand j'ai précisé avoir les mêmes origines que lui, il s'est montré touché et aux anges...comme si le fait d'être du même pays créait instinctivement un lien supplémentaire. En vadrouilleur de première, il nous a encouragé à parcourir le monde, persuadé que les rencontres constituaient une richesse inépuisable et qu'elles nous aidaient à grandir en humanité.

 

Nos commandes sont arrivées tandis que tonton Tony continuait son chemin. Ma salade exotique était fraîche, croquante et délicieuse. Laitue, avocat, tomates, maïs, coeurs de palmier, ananas, pamplemousse rose et gambas s'accordaient parfaitement dans leur vinaigrette au citron vert (à refaire sans hésiter).

 

Dans la playlist du Tulp : "Mares de Ti" de Banda Eva et Carlinhos Brown, une chanson brésilienne qui nous a donné envie de danser. On venait de trouver l'hymne de nos vacances à Amsterdam!!!

Tulp - Tous droits réservés

Tulp - Tous droits réservés

Tulp - Tous droits réservés

Tulp - Tous droits réservés

Tous droits réservés

Nous avons regagné la gare en emportant de beaux souvenirs dans nos bagages. C'est dingue tout ce que nous avons vécu en 4 jours...  

 

J'espère que vous avez aimé le voyage et vous souhaite une BONNE RENTREE si vous reprenez la fac ou le boulot. Surtout restez connectés mes nuages, je vous réserve des post "Chill & Style" dont vous me direz des nouvelles : c'est mon combo parfait pour ce mois de septembre ;)

 

ENJOY

Voir les commentaires

JOURNEE 2 

A L'OUEST ET DANS LE PORT D'AMSTERDAM

 

Après une longue nuit de sommeil et une partie de la matinée à traîner au lit en papotant, nous voilà reparties à vélo pour continuer notre visite. Marjan et Cornelis nous ont laissé leur bicyclette pour la journée afin qu'on puisse regarder, vivre et ressentir Amsterdam comme eux. 

 

Il faut dire qu'ici tout le monde se déplace à vélo, du plus petit au plus grand. Les néerlandais déploient une ingéniosité à toute épreuve quand il s'agit de transporter leurs enfants, leurs courses, leurs animaux, leurs meubles et autres objets sur les deux roues. Il y a plus de vélos que de piétons, scooters, motos et voitures, si bien que les cyclistes s'imposent face aux autres usagers de la route alors qu'ils n'ont pas toujours la priorité. On a même vu des embouteillages de vélos aux heures de pointe mes nuages lol.

 

Pour se garer c'est totalement la folie!!! Les trottoirs et espaces publics sont submergés par la présence des cycles car les parking vélo ne suffisent pas. C'est marrant comme d'un pays à l'autre les configurations s'inversent totalement...

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

A Amsterdam, l'aménagement urbain et la mobilité sont pensés de manière à favoriser et sécuriser les déplacements en vélo. On observe autant de pistes cyclables que de rues, voir plus. Ces dernières sont très larges pour la simple et bonne raison qu'il y a d'abord : la route au milieu avec deux voies de circulation pour les voitures, puis des pistes cyclables de part et d'autre (les scooters les empruntent aussi), puis les trottoirs en parallèle pour les piétons. Evidemment, dans le Centruum on est plus à l'étroit car ce sont les quartiers historiques, le schéma de circulation est un peu différent...

 

Et c'est fascinant de voir combien les néerlandais sont babas de leur biclo, ajoutant toutes sortes de couleurs et d'accessoires pour les rendre uniques et incomparables : montre-moi ton vélo, je te dirai qui tu es (écroulée de rire).

 

Sans blague mes nuages : il y a le vélo sobre et classique, le vélo bling-bling, le vélo arty-bohème, le vélo familial, le vélo d'enfant, le vélo vintage, le vélo poubelle, le vélo abandonné, le vélo électrique, le VTT, le tricycle, le tripoteur etc. De quoi faire une belle collection! 

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Heureusement pour nous, impossible d'attraper la "Bike Fever" (fièvre du vélo) au cours de notre voyage car le contact doit être prolongé de plusieurs jours. Mais si tu ne fais pas attention, ton vélo te procure une telle sensation de liberté et de vitesse que tu ne peux plus t'en passer ;)

 

On a suivi la piste cyclable qui partait de l'appartement, curieuses de savoir où elle nous mènerait. Nous avons ainsi découvert une partie du Nieuw West (notre arrondissement) avec ses Westelijke Tuinsteden. Les "cités-jardins" ont été construites dans les années 50-60 et traduisent la volonté de privilégier "la lumière, l'air et l'espace" comme éléments structurants de l'habitat, autour de quatre axes de développement social urbain : logement, emploi, loisirs et transports.

 

Des jardins poussent entre les immeubles et le Sloterpark demeure au sein de ce vaste ensemble comme un poumon de verdure, avec son lac (Sloterplas) et sa plage. Si vous êtes de passage en août, ne manquez pas le Loveland Festival : cet événement pour lequel nous avons vu de nombreuses affiches a lieu tous les étés au Sloterpark.

Sloterplas - Tous droits réservés

Sloterplas - Tous droits réservés

Sloterplas - Tous droits réservés

Sloterplas - Tous droits réservés

Loveland 2017 - Tous droits réservés

Loveland 2017 - Tous droits réservés

Quelques kilomètres plus loin, nous voilà dans le Jordaan, un quartier convivial et branché à l'ouest du Centruum avec ses "concept stores", "cafés bruns" (bières et décoration brune) et petits restaurants débordant sur les ruelles.

 

Nous sommes entrées au Urban Cacao attirées par l'odeur vibrante du chocolat. A l'intérieur, une boutique-atelier de 400 m2 sous la direction du chocolatier-pâtissier-glacier Hans Mekking.  

 

Les packagings sont dingues et les clients ont la possibilité  : de goûter tous les chocolats en tablettes grâce aux petits morceaux qui attendent devant chaque saveur ; d'observer le processus de fabrication qui se déroule sous leurs yeux par la baie vitrée ; ou de se poser pour un café, thé, chocolat chaud accompagnés de gourmandises.

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Urban Cacao - Tous droits réservés

Dans la même rue, le concept store Hutspot a attiré notre attention avec sa sélection pointue de vêtements, chaussures, accessoires mode, déco, ameublement, design, plantes et livres d'art ou d'inspiration savamment mis en scène.

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

Hutspot - Tous droits réservés

A peine remontées sur nos vélos, j'aperçois une boutique avec des posters de la Motown en vitrine. Ce célèbre label de soul a notamment signé Stevie Wonder, Marvin Gaye, The Jackson Five, Lionel Richie, Erykah Badu ou encore India Arie. Il fallait absolument que je jette un coup d'oeil pour voir si je pouvais chopper une pépite. Velvet Music m'a tellement aimanté que Kiki a dû littéralement me traîner en dehors du magasin.

Velvet Music - Tous droits réservés

Velvet Music - Tous droits réservés

Velvet Music - Tous droits réservés

Velvet Music - Tous droits réservés

Plus loin, les canaux ouest et leurs demeurent majestueuses invitent à la déambulation. Nous sommes passées devant Westerkek et Anne Frank Huis (la Maison d'Anne Frank), où l'adolescente juive vécut cachée en compagnie des siens et d'autres familles pour échapper à la déportation. Je ne sais pas si le Journal d'Anne Frank est toujours au programme scolaire mais ce livre m'avait bouleversé quand j'étais collégienne.

Westerkerk - Tous droits réservés

Westerkerk - Tous droits réservés

Anne FrankHuis - Tous droits réservés

Anne FrankHuis - Tous droits réservés

Les canaux - Copyright mycottoncloud

Les canaux - Copyright mycottoncloud

Les canaux - Copyright mycottoncloud

Les canaux - Copyright mycottoncloud

Nous perdons les pédales jusqu'à Westerpark et nous attardons à l'entrée de Westergasfabriek (une ancienne usine à gaz reconvertie en espace culturel, studios télé et radio) avant une pause sur un banc.  Un coup de barre me gagne et mes paupières commencent à s'alourdir mais pour l'heure, il nous faut un bon repas.

Westergasfabriek - Tous droits réservés

Westergasfabriek - Tous droits réservés

Westerpark - Tous droits réservés

Westerpark - Tous droits réservés

En sortant du parc, nous tombons sur Mr Poli (alias Paolo) et son foodtruck pour une cuisine italienne simple et savoureuse. J'ai pris une foccacia mozarella-jambon de parme et un thé glacé qu'on a mangé les jambes étendues pour bien se dégourdir.

Mr Poli - Tous droits réservés

Mr Poli - Tous droits réservés

En repartant, nous passons sous Willempoort pour rejoindre Haarlemmerplein et empruntons une rue charmante bordées de bars, restos et petites boutiques. On regarde les films à l'affiche de The Movies (un cinéma ancien), j'achète des cartes postales chez un photographe, on fouille dans les rayons de Marble Vintage (une friperie au top), et finalement on prend un dessert chez Two For Joy. Je commande une part de cake banane chocolat et une tasse de rooibos rouge.

Willempoort et Haarlemmerplein - Tous droits réservés

Willempoort et Haarlemmerplein - Tous droits réservés

Marble Vintage - Tous droits réservés

Marble Vintage - Tous droits réservés

Marble Vintage - Tous droits réservés

Marble Vintage - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

Two For Joy - Tous droits réservés

On remonte sur nos fidèles montures jusqu'au port d'Amsterdam. Cet ancien quartier des chantiers navals et des docks, autrefois en marge de la ville, porte désormais les projets de l'avant-garde architectural néerlandaise avec : 

- NEMO, musée des Sciences et des technologies ;

- ARCAM, fondation et centre d'architecture d'Amsterdam ; 

- Het Scheepvaartmuseum, musée maritime ; 

- Whale, immeuble d'habitation écologique en forme de baleine ; 

- Bimhuis, épicentre de la scène jazz des Pays-Bas.

Port d'Amsterdam - Copyright mycottoncloud

Port d'Amsterdam - Copyright mycottoncloud

Port d'Amsterdam - Copyright mycottoncloud

Port d'Amsterdam - Copyright mycottoncloud

Port d'Amsterdam - Copyright mycottoncloud

Port d'Amsterdam - Copyright mycottoncloud

NEMO - Copyright mycottoncloud

NEMO - Copyright mycottoncloud

ARCAM - Tous droits réservés

ARCAM - Tous droits réservés

Het Sheepvaartmuseum - Copyright mycottoncloud

Het Sheepvaartmuseum - Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Whale - Tous droits réservés

Whale - Tous droits réservés

Bimhuis - Copyright mycottoncloud

Bimhuis - Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Copyright mycottoncloud

Avant de quitter le port, nous grimpons les 9 étages de la Centrale Bibliotheek Amsterdam que les néerlandais surnomme OBA. De confortables canapés et fauteuils sont disséminés à chaque niveau, ainsi que des postes connectés et le wifi gratuit. 

OBA - Tous droits réservés

OBA - Tous droits réservés

OBA - Copyright mycottoncloud

OBA - Copyright mycottoncloud

OBA - Tous droits réservés

OBA - Tous droits réservés

OBA - Tous droits réservés

OBA - Tous droits réservés

Au dernier étage, le café La Place offre une vue imprenable sur la ville. Nous restons silencieuses un moment pour embrasser la vue en mangeant du yogourt glacé et des fruits.

La Place - Tous droits réservés

La Place - Tous droits réservés

Port d'Amsterdam - Copyright mycottoncloud

Port d'Amsterdam - Copyright mycottoncloud

Nous terminons cette belle journée au Braai BBQ Bar, pour un dîner sud africain. Je me suis régalée de ribs de porcs, de patates douces braisées, de pousses d'épinard et d'une salade de mangue (mon fruit préféré).

Braai BBQ Bar - Tous droits réservés

Braai BBQ Bar - Tous droits réservés

Braai BBQ Bar - Tous droits réservés

Braai BBQ Bar - Tous droits réservés

Nous sommes rentrées à l'appart en scrutant le ciel étoilé et avons filé au lit pour un sommeil bien mérité. 

 

ENJOY

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog